Le Colorado compte accepter les paiements d’impôts en crypto d’ici l’été | Affiliation Center

nORD vpn FR 72890 (1)
– Publicité –nORD vpn FR 72890 (1)

USA : Le Colorado compte accepter les paiements d’impôts en crypto d’ici l’été │ On mesure la progression de l’utilisation des cryptomonnaies d’une part au fait que de plus en plus d’entreprises y ont recours et, d ‘autre part, que même l’administration de certains pays finit par s’en remettre à eux. De nombreux dispositifs étatiques ont été révélés dans divers pays de par le monde de sorte à favoriser l’essor et l’utilisation des cryptomonnaies, à commencer par le Bitcoin.

Le fait de payer ses impôts en Bitcoin au Colorado constitue une nouvelle avancée des cryptomonnaies. Et ce, en dépit d’un contexte défini où les politiques, d’une part, ignorent trop souvent ce phénomène et où bon nombre d’entre eux y sont même hostiles.

Le Colorado compte accepter les paiements d’impôts en cryptomonnaies pour surfer sur la dynamique Bitcoin

Le fait qu’un État accepte un paiement en cryptomonnaies pour payer ses impôts ne constitue pas une innovation. Loin de là. Même certains cantons en Suisse et, bien évidemment, le Salvador – entre bien d’autres pays crypto-friendly – ​​acceptent aujourd’hui le Bitcoin pour payer leurs impôts.

– Votre pub ici –

Le caractère révolutionnaire de cette nouvelle tient au fait que cette mesure a été prise aux États-Unis, un pays précurseur de nombreuses tendances ayant l’habitude de s’étendre par la suite dans le monde entier. Le Colorado n’est qu’un État parmi les 50 que compte le sol des États-Unis, mais cette mesure prise par le gouverneur a coupé un maintien assez soudain pour justifier que les observateurs du monde entier s’y intéressent.

Si le Colorado compte accepter les paiements d’impôts en cryptomonnaies, qu’en est-il des États-Unis ?

Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais elle en suggère toutefois la venue. Le Colorado n’est pas si isolé qu’on le croit aux États-Unis après avoir accepté les paiements d’impôts en cryptomonnaies. Le fait d’être précurseur, nécessairement, suppose toujours d’être relativement isolé ; mais pour un temps seulement.

Lire aussi : Les 5 événements crypto à ne pas rater en 2022

– Formations et outils Commerce –cartes-produits-vitrine-alti-trading

En un sens, le Colorado agira comme un laboratoire du Bitcoin avant d’assurer son avènement éventuel sur tout le territoire des États-Unis. En effet, si la mesure s’avère concluante pour ce qui concerne ses résultats économiques, d’autres gouverneurs, à leur tour, pourraient être tentés de suivre l’exemple du Colorado.

Le Bitcoin se répandrait alors dans l’administration américaine comme une traînée de poudre. Ce qui, à terme, pourrait s’inquiéter de l’administration fédérale.

Ce qu’impliquera le fait de payer ses impôts en Bitcoin à moyen terme

Pour l’instant, il est possible de payer ses impôts en cryptomonnaies dans le Colorado ainsi que dans différents pays à travers le monde. Mais après les impôts, les cryptomonnaies pourraient être utilisées pour payer éventuellement tout ce qui peut l’être dans le cadre public ou encore privé ; l’administration étant généralement suivie par les entrepreneurs à terme.

– Carte cryptée –Carte-de-paiement-crypto-wirex

Or, les États-Unis, du fait de leur influence économique et culturelle, pourraient bien inspirer de nombreuses puissances alliées – entre autres – à suivre son exemple. Il est certes trop tôt pour s’imaginer étendu un raz-de-marée Bitcoin à l’ensemble du monde seulement à partir de l’exemple du Colorado ; mais la décision de cet État ne doit pas être perçue comme un épiphénomène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.