Les crypto monnaies au cœur de la guerre entre Russie et Ukraine | Affiliation Center

Publicité

Depuis l’invasion de l’Ukraine, les combats entre forces russes et ukrainiennes se sont intensifiés et la menace nucléaire a été provoquée par le président russe, Vladimir Poutine, qui a répondu au discours d’Emmanuel Macron en affirmant qu’il s’est avéré « sans compromis » son offensive contre les « nationalistes » d’Ukraine…

Ces importantes incertitudes concernant l’impact potentiel de ce conflit, et les sanctions contre la Russie qui en imposent, ont fait tomber les marchés financiers globaux et ont fait exploser le prix de plusieurs matières premières agricoles et énergétiques comme le blé, le pétrole ou encore le gaz naturel. Le marché des crypto-monnaies est aussi impacté et semble être au cœur du conflit entre la Russie et le reste du monde.

Découvrons dans cet article quel rôle jouent les crypto-monnaies dans la guerre en Ukraine et les conséquences du conflit sur le cours des monnaies virtuelles.

L’Ukraine veut que les plateformes d’échange de crypto-monnaies bloquent les utilisateurs russes

Pour avoir envahi l’Ukraine, la Russie est visée par de nombreuses sanctions économiques et financières, particulièrement de la part des États-Unis et de l’Union européenne. On pense notamment au gel des avoirs de nombreuses figures politiques et d’oligarques russes, aux décisions de limiter la capacité de la banque centrale russe d’accéder à ses réserves ou encore à l’écart de la Russie du réseau bancaire SWIFT.

Dans le but que la Russie soit réellement impactée par les sanctions imposées par le reste du monde, et qu’elle ne puisse pas déplacer ces mesures par un système financier non classique, le premier ministre ukrainien, Mykhaïlo Fedorov, a demandé il y a quelques jours à plusieurs plateformes d’échange de crypto monnaies importantes de geler les crypto fonds des comptes russes.

Lire aussi notre guide Comment investir en crypto monnaies

Mais les plus grands échanges crypto refusent

Les plus grandes plateformes d’échange de crypto monnaies au monde comme Coinbase, Binance ou encore Kraken ont rejeté cette demande. Certaines se disent prêtes à se conformer aux exigences légales si elles reçoivent des demandes de suspension d’utilisateurs spécifiques qui sont visées par les sanctions.

Cependant, de nombreux dirigeants d’échanges rappellent que les crypto monnaies ont été créés pour que chacun puisse devenir sa propre banque et que personne ne puisse contrôler les crypto actifs que vous détenez, car ils sont totalement décentralisés.

C’est pourquoi accepter de geler les crypto avoirs des Russes de manière unilatérale irait à l’encontre même du principe des crypto-monnaies, à savoir des valeurs de liberté et d’indépendance financière.

Consulter également notre article 8 monnaies virtuelles à suivre en 2022

Les crypto monnaies : des armes au cœur du conflit entre l’Ukraine et la Russie

Mais la guerre à l’Est pourrait devenir un crypto conflit à mesure que les crypto monnaies sont de plus en plus provoquées par les Russes pour contourner les sanctions économiques et financières imposées à la Russie, ainsi que pour échapper à la surveillance, voire la tutelle , des gouvernements.

Les crypto monnaies comme le Bitcoin, 1ère crypto-monnaie du marché par capitalisation boursière, peuvent en effet 1) servir d’outil pour éviter que les puissances mondiales puissent éventuellement priver les utilisateurs de leurs économies en monnaie fiat et 2) comme alternative pour combattre la perte de pouvoir d’achat de leur devise lorsque les banques centrales impriment de la monnaie sans limite pour soutenir leurs économies.

Pour certaines, la situation actuelle montre bien le rôle de réserve de valeur des crypto-monnaies – et particulièrement du Bitcoin – notamment face à l’effondrement du rouble russe (RUB) ou de la Hryvnia ukrainienne (UAH).

L’Ukraine profite également des crypto-monnaies dans ce conflit, qui étaient déjà fortement utilisées par la population comme valeur refuge avant l’invasion du pays par les Russes. Le pays a en effet légalisé les crypto monnaies juste avant l’invasion de la Russie et accepte d’ailleurs les dons en Bitcoin, en Ether et en USDT. Le pays aurait ainsi reçu plus de 52 millions de dons crypto à ce jour !

Découvrir aussi notre article Crypto monnaie : la monnaie virtuelle comme valeur refuge ?

Quel impact pour les détenteurs de crypto monnaies ?

Publicitéetoro monnaie virtuelle
Le Bitcoin avait initialement perdu du terrain avec l’intensification des tensions géopolitiques à cause du conflit militaire entre la Russie et l’Ukraine, pour évalué sous les 35 000 $. Cependant, le cours du Bitcoin s’est ensuite fortement repris jusqu’au niveau des 43 900 $ au moment de l’écriture de cet article, soit plus de 20 % de gain en 7 jours. Les volumes de trading de la principale crypto monnaie ont aussi explosé, particulièrement en Ukraine et en Russie.

La décorrélation du Bitcoin avec les marchés classiques en chute semble soutenir l’idée que le BTC s’illustre comme une sorte de valeur refuge alternative. Seul le temps pourra nous dire si la perception du rôle du Bitcoin en temps de crise va évaluer. Les détenteurs de BTC espèrent que l’attrait du jeton pendant cette guerre entraînera une hausse de son adoption et une augmentation de son prix vers son plus haut historique au-dessus de 68 000 $.

Consulter également notre article 7 crypto-monnaies prometteuses à découvrir en 2022

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation des informations fournies, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.